avec

Toshirô Mifune, Takashi Shimura, Keiko Tsushima, Yukiko Shimakazi, Kamatari Fujiwara, Daisuke Katô, Isao Kimura, Minoru Chiaki, Seiji Miyaguchi, Yoshio Inaba

  • 1954
  • Japon
  • Japonais
  • Sorti le 10 juillet 2013

La Rabbia


Quatorzième film de Kurosawa, c’est celui où il décide, pour la première fois de parler de cette période des guerres civiles qui ravagent le Japon du XVIème siècle. C’est une époque qui le fascine car, selon lui, c’est le dernier siècle où l’individu peut choisir son destin. Même si l’on naît samurai ou paysan, on peut encore, avant la « glaciation sociale » qui sera instaurée au début du XVIIeme siècle par les shogun, se rallier à tel ou tel clan et vivre, paradoxalement, une vie d’homme libre. Plusieurs des ses films les plus éclatants ont, par la suite, eu cette époque pour cadre : Le Château de L’Araignée, La Forteresse cachée, Kagemusha et Ran. Ce n’est pas un hasard si l‘histoire se déroule en trois temps, les trois temps du théâtre Nô, qu’il affectionne particulièrement, JO/HA/KYU : prologue / destruction- rupture/ accélération.